« L’amour en voyages » : recueil de nouvelles gratuit

«Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer»
(Alexandra David Neel)

Ah, l’amour. Quel plaisir pour un cœur d’artichaut comme moi d’écrire, d’écouter, de danser et de pleurer l’amour.

Chaque voyage recele son lot de rencontres. Sur le quai d’une gare, perdue dans une forêt ou en auberge de jeunesse, j’échange avec plaisir quelques sourires, des heures d’amitié ou des secondes de romance. Parfois, j’offre même mon cœur. Tant pis si sur mon vol retour je m’aperçois qu’il en manque quelques miettes.

Chaque voyageur recèle son lot d’histoires. Et moi, grande curieuse, j’ai demandé à ces voyageurs inconnus de m’offrir la leur. Lire la suite

Publicités

Décider de ne pas aller au Machu Picchu: un choix responsable 

Comme un rêve oublié au réveil d’une sieste printanière, mes yeux s’embrument de larmes en découvrant les rues de Cuzco. 

Alors que je me dirige vers mon hostel, je ne sais plus où donner de la tête et des sourires: les balcons, les murs incas, les Églises… Tout me paraît beau, attrayant, envoûtant. Ni l’hostel au proprio alcoolique et violent, ni les toilettes qui regorgent de bactéries improbables, ni les dealers de « pasta base » (sorte de crack version « bon de marché »), les odeurs d’excréments (humains?  Canins?) ne feront disparaître les étoiles qui illuminent mes sourires: je suis à Cuzco! Sans vraiment le savoir j’attendais cette rencontre urbaine.  Lire la suite

Bolivie: fin d’un rêve

Ici et là, il est de ces endroits qui vous emportent loin du temps, qui vous invitent tellement loin de la réalité qu’ils vous attrapent quelques jours supplémentaires pour cause de jour férié oublié.

Après une semaine dans le Parc Sajama (voir l’article pratique sur le parc), nous bouclons nos sacs pour (re)découvrir le reste de la Bolivie.

Il y a cinq ans, mes pieds avaient déjà foulé cette terre qui avait fait fondre mon coeur, tourner ma tête et coupé mon souffle dès les premiers symptômes du mal des montagnes.

Accompagnée de deux amis belges, j’avais goûté à un échantillon de Bolivie. Un échantillon de 10 jours, trop court, trop adictif. Les souvenirs flous, j’avais envie d’y retourner, de me perdre dans les rues chaotiques de La Paz, de revoir les ruines du lac Titicaca, de revivre ce trajet intérminable entre la peur des virages et l’album de Stéphanie de Monaco en mode repeat, aller à Coroico.

Alors, cinq ans après ma première dose bolivienne, c’est le sac sur le dos et l’amour plein le coeur que je repars vers ces souvenirs brumeux. Lire la suite

Avorter en Amérique Latine : 3 voyageuses témoignent

Une capote qui craque, un mauvais calcul de dates ou un coup d’un soir avec l’alcool en guise de réflexion, un viol, un inceste, une erreur, un coup de malchance … toutes les femmes qui sont tombées enceinte sans le vouloir ont leur raison, leur excuse.

En couple, en relation libre, célibataire, trop jeune, trop vieille ou tout simplement parce qu’elle n’en avait pas envie, pas maintenant, pas avec lui, pas comme ça … en France, en Belgique et ailleurs en Europe, en Amérique du Nord, en Océanie et ailleurs dans le monde, une femme qui tombe enceinte sans le vouloir peut prendre la pilule du lendemain, parfois.

Dans nos pays de « gringos », une femme a souvent la possibilité de disposer de son corps comme elle le souhaite, décider du lieu, du moment, de la personne avec qui elle souhaite fonder une famille ou simplement partager quelques cellules pour donner la vie.

Comme je vous l’expliquais dans mon guide pratique sur l’avortement en Amérique Latine, ce n’est pas le cas partout, loin de là. Sur ce continent que je foule au rythme de mes pieds et que j’aime à la vitesse de mes rencontres, une femme ne peut disposer de son corps comme elle l’entend. Si dans certains pays l’avortement est autorisé avec plus ou moins de contraintes, dans d’autres, même une fausse couche peut être la porte d’entrée d’une prison, la porte de sortie d’une vie libre.

Trois voyageuses ont accepté de témoigner. Afin de préserver leur anonymat, les prénoms ont été modifié.
Si toi aussi tu as avorté en Amérique Latine et que tu souhaites partager ton expérience, tu peux m’envoyer un e-mail anonyme à voyagesduneplume@gmail.com

Lire la suite

Voyager sans argent : leurre ou véritable source de liberté ?

«Le voyageur est celui qui se donne le temps de la rencontre et de l’échange.»
(Frédéric Lecloux)

 

C’est bien connu, pour voyager il faut soit du temps, soit de l’argent. Ou les deux, mais là nous entrons dans une dimension à laquelle je n’ai jamais songé.

Du temps j’en ai eu dès la naissance, comme tout le monde. Voyageuse depuis mes premiers mois, et curieuse dans les gènes, j’ai décidé de le consacrer à des études qui me feraient voyager et à des voyages qui me permettraient d’apprendre, découvrir, connaître, comprendre.
Mon temps, je le laisse filer lentement, au son des pluies et au rythme d’un pouce levé vers des sourires inconnus.

De l’argent, j’en ai eu, je crois. Des fois. Pas souvent. Lire la suite

Concert privé et coucher de soleil: rencontre avec Jona Maidana 

« La musique exprime ce qui ne peut être dit
et sur quoi il est impossible de rester silencieux. »
(Victor Hugo)

Dans mes yeux, le vent de la cordillère, dans mon coeur, ce musicien argentin qui chante pour lui, pour Elles, pour elle, pour ces secondes de bonheur que je lui dérobe en échange d’un sourire silencieux.
Cette après-midi, j’avais envie de prendre l’air, de sortir au soleil, m’asseoir sur un banc et regarder ce chez moi temporaire prendre vie, prendre paresse.  Lire la suite

Jugement, culpabilité et bûcher festif: aujourd’hui Valparaíso brûle Judas 

Dimanche. Entre siestes, détours et visites des alentours nos pas se dirigent vers le quartier du port.

19h00. Les pavés de la place Echaurren ont fait place aux sourires des enfants. Sur la scène improvisée quelques musiciens chantent l’arc-en-ciel de Valparaíso pendant que deux clowns muets dansent avec les marginaux du Barrio Puerto.

Ligotés à un lampadaire, les oripeaux de Judas attendent leur jugement dernier.

Lire la suite