Amours de voyage, amours d’une vie

 » L’amour est un voyage aux diverses destinations,
celles du rêve et des illusions confondues. »

(Jo Coeijmans)

Sur le quai de la gare, les gens s’entrechoquent, les sacs se bousculent, l’odeur du pop corn chatouille mes narines et mon coeur, lui, dessine un dernier sourire sur mon visage immobile.

Son bus part. Un dernier au revoir et je cours me réfugier sous la pluie nocturne. Mes larmes se noient dans le Pacifique. Les êtres étranges de la Perotá Chingó se noient dans mes oreilles.

Ce soir il est parti.
Ce soir je suis restée.
Comble de l’ironie pour une voyageuse, n’est-ce pas?! Lire la suite

#Niunamenos 

Octobre. Mois sombre pour le Chili. Depuis plusieurs jours les faits divers pleuvent sur les gros titres. Un jeune homme cloué par les pieds dans sa voiture … Une Colombienne poignardée sur la place publique, sous le soleil austral … Un ado qui tue à coups de hache sa soeur aînée … 

La liste est longue. Mon envie de m’étaler sur les détails est courte.

Lire la suite

A deux mois du départ

“Voyager est un triple plaisir : l’attente, l’éblouissement et le souvenir.”
(I. Chase)
Dans deux mois je pars … deux mois, le temps de gestation d’une louve … le temps de faire mon sac … le temps de l’embrasser une dernière fois … le temps de l’aimer une première fois … le temps de décoller … le temps de réaliser que je m’apprête à traverser les Amériques en stop … deux mois …

Lire la suite

Maudit retour, retour chéri

“Ce que j’aime dans les voyages, c’est l’étonnement du retour.”
(Stendhal)

Retour,

Retour, je te maudis. Je te maudis, toi et ton nom que l’expérience grave au plus profond de mes mauvais souvenirs … toi et la solitude que tu poignardes dans mes souvenirs … toi et ces larmes sèches qui lacèrent mon coeur lorsque je lui souris un adieu indéfini … toi et cet amour que tu m’as volé lorsque tu m’as rappelé en France … toi et cette déclaration trimestrielle qui ne prendra jamais en compte la richesse de son cou gras et de ses bras frais … toi et ce RER dans lequel je me perds au fond de mes écouteurs pour ne pas entendre leurs sifflements, pour me faire croire que je ne l’ai pas quitté pour rien …

Lire la suite

Tourisme … voyeurisme … humanisme …

Ma chère petite marchande de fruits,

Il y a quelques semaines nos chemins se sont croisés et ton sourire a changé le cours de ma vie. Aujourd’hui, assis à cette terrasse de café, je profite d’un rayon de soleil pour t’écrire cette lettre et te remercier. Tu ne me connais pas vraiment, ton regard a à peine croisé le miens alors, laisse-moi t’expliquer ma formidable aventure.

Lorsque j’ai franchi le seuil de la boutique Look Voyage, j’avais le coeur morose. Je venais de poser 10 jours avec le vague espoir d’échapper à la grisaille mais je ne savais pas où aller. Birmanie ? Fait ! Kenya ? Fait ! Jamaïque ? Fait ! Sénégal ? Fait ! Dominique ? Fait ! Chypre ? Fait ! Grèce ? Fait ! Maldives ? Fait ! … Quelle destination me restait-il à faire alors ? Lire la suite

Dis, c’est où « chez toi » ?

« On voyage autour du monde pour chercher quelque chose et on rentre chez soi pour le trouver »
(George Moore)

Lille c’est des retrouvailles avec elles, eux, lui et ce quartier qui m’a si souvent vu faire le mur … ces pavés sur lesquels mes semelles aiment s’user … un apéro entre filles … le sourire d’un inconnu dans el métro … un dimanche matin plongé au coeur du Maghreb criant, de la Thaïlande gustative, de la France agricole …

Lille c’est l’espoir de le revoir … le soleil, la pluie, la neige … la grêle qui résonne sur des tombes oubliées … une nuit bercée par des accents chiliens … elles, eux, lui et ce quartier qui m’a si souvent fait valser à l’aube pluvieuse … l’envie de refaire le monde ne s’enracinant quelques instants dans ce bar aux sourires d’ici et d’ailleurs … ces chants de là-bas et d’à côté …

Lille c’est une valise de souvenirs, de saudade, d’espoir … des larmes et des peines … ces mains qui se tendent pour rester, partir, s’envoler, manger … elles, eux, lui et ce quartier qui m’a si souvent vu partir pour mieux revenir …

Lille c’est tout ça … tout ça et surtout cet étrange sentiment de me sentir « chez moi » …

Lire la suite

JE SUIS …

Vendredi 13 novembre 2015, France … pendant que certains se font tuer à Paris, moi je bois quelques verres de rouge en écoutant du flamenco, chez moi, au chaud, dans une bulle d’amour et de rires.

Après les attentats de Paris je n’ai senti ni la force ni le besoin d’écrire.
Après les attentats de Paris je me suis beaucoup questionné sur ce filtre Facebook aux couleurs de la France … sur ce monde dans lequel la violence est devenue un moyen de communication comme un autre … sur la loi du Talion critiquée lorsque certains l’appliquent, applaudie lorsque ce sont les avions militaires français qui la font respecter … sur ces files d’attentes devant les centres de don du sang … sur la valeur d’une vie : celle d’un martyr … d’un Français … d’une victime de terrorisme … d’un chien … d’un policier … d’un Syrien … d’un croyant … d’un athée … d’un fan de death metal …
Après les attentats de Paris, j’étais moi, Céline. Lire la suite