Street art, San Juan Capital, Argentine

Oublie ce qu’on t’a appris : parle aux inconnus !

« Le bonheur est parfis caché dans l’inconnu. »
(Victor Hugo)

Petite, on t’a dit de ne pas parler aux inconnus.
Petit, on t’a répété mille et une fois de ne pas suivre un inconnu, même s’il a dans sa poche quelques bonbons malicieux.

Aujourd’hui tu n’es plus petite. Aujourd’hui tu es une voyageuse.

A quelques rues de chez toi, à pied, en stop, en bus ou en train, tu vas et reviens vers de nouveaux paysages.
A l’autre bout du monde, à cheval, à moto, en taxi ou en avion, tu découvres et admires de nouveaux horizons.

Aujourd’hui tu es grand. Aujourd’hui tu es un aventurier.
Alors écoute mon conseil : parle aux inconnus !

Étends les limites de ta zone de confort sans en sortir

Mais s’il te plaît, ne crois pas tout ce qu’on te dit : pour parler à des inconnus tu n’as pas besoin de sortir de ta zone de confort. Toi la timide, toi l’introverti, n’explose pas cette zone qui te protège du précipice de l’inconscience. Conserve-la précieusement, connaît-la, explore-la et étends ses limites jusqu’à ce qu’un « Bonjour ! » lancé au sourire d’un inconnu devienne ta seule arme contre les trop pleins de solitude voyageuse.

Parle, souris, embrasse ou suis cet inconnu qui va et revient vers de nouveaux paysages.
Parle à ce jeune breton qui ne quitte jamais sa terre ferme sans son gwenn-ha-du.
Parle à ce boulanger kosovar qui regrette ne pas pouvoir te faire visiter son pays.
Parle à cet ingénieur qui boit un verre de rouge, seul au milieu d’un dortoir toujours trop vide.
Parle, ose, étire les limites de ta zone de confort jusqu’à ce que tu sois capable de parler la plus belle langue du monde : le sourire.

Street art, San Juan Capital, Argentine

Parle, voyage, change tes plans ou invite les leurs dans la danse de tes découvertes.
Parle et écoute.
Ecoute ses rires, ses envies et le rythme de sa marche.
Ecoute ses aventures d’ailleurs, ses rêves de lointain et ses projets de demain.
Ecoute et laisse son invitation danser jusqu’à tes envies d’improvisation.
Parle, écoute, étire les limites de ta zone de confort jusqu’à ce que l’inconnu devienne ton chemin.

Parle à cet inconnu au bâton de pèlerin.
Parle à ce couple qui profite d’un PVT en Argentine pour visiter les mille recoins du Chili.
Parle à ce petit bonhomme de PMU qui a troqué sa vie contre celle d’un comptoir.
Parle une seconde, cinq minutes, une heure.
Parle le temps d’une bière, d’une averse ou d’un voyage.
Lève ton pouce à l’inconnu, enlève tes écouteurs et débranche la peur qui asphyxie ton cœur.

Parler à un inconnu pourra transformer ta soirée, ta visite ou ton voyage

Aujourd’hui, toi, l’aventurier, la voyageuse, l’explorateur, la touriste, tu es grand, tu es grande.
Aujourd’hui ta vie se balade entre tes mains et d’un coin de lèvre à un autre tu as le pouvoir de faire de l’inconnu ton meilleur allié.

Derrières tous ces inconnus se cachent un ami, un amant, une confidente, un compagnon de route ou une rencontre éphémère.
Certains inconnus t’ouvriront leur cœur. Lui n’osera pas te voler le baiser qu’ils poursuit depuis des kilomètres. Elle écoutera ton cœur lorsque tu auras peur d’aimer. Eux t’offriront des rires à ne plus s’en souvenir. Lui, te fera faire tellement de détours que tu ne sauras même plus quel était ton voyage initial. D’autres enfin feront de ton voyage le plus beau rêve de ta vie.

Et toi, lecteur, lectrice, oses-tu parler aux inconnus ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Oublie ce qu’on t’a appris : parle aux inconnus !”